mardi 21 octobre 2008

Bonjour tout le monde

Je vous explique brièvement les raisons de mon absence...

Nous avons déménagé à la fin du mois d'aout dans une tres agréable maison, malheureusement il n'y a pas l'ADSL, même le bas débit ne passe pas.

J'essaie de trouver une solution et je vous tiens informés très vite.

A très bientôt

Claire

lundi 25 août 2008

Début de semaine vitaminé

Voici de quoi commencer une bonne petite semaine en pleine forme. Une cure de vitamines pour se faire à l'idée que la rentrée approche et l'automne aussi...



A venir: très certainement une ratatouille ;)

mercredi 13 août 2008

lundi 11 août 2008

Souvenirs

Jolis souvenirs pour 6 petits enfants formidables....
Merci de votre visite et à l'année prochaine; on compte sur vous



Et vous, qu'avez vous fait de votre week end?

vendredi 8 août 2008

Féta à l'huile d'olive

Encore un petit tour dans le chapitre des apéritifs...
Une recette d'une extrême simplicité qui donne une note très ensoleillée à votre table.

Cette préparation se marie aussi très bien avec les tomates, les concombres, les olives noires...





Pour un gros bocal:

400g de féta
1 CS de thym
1CS rase de poivre noir en grains
QS d'huile d'olive de bonne qualité

Égouttez la féta et séchez là sur du papier absorbant. Coupez la en dés d'un centimètre de coté. Mettez la dans un saladier avec le thym et le poivre. Versez dessus une petite quantité d'huile d'olive et mélangez délicatement à l'aide d'une cuillère. Essayez de ne pas casser les cubes de fromage.

Versez le contenu du saladier dans un gros bocal préalablement ébouillanté et séché.
Ajoutez de l'huile jusqu'à ce qu'il y en ai un centimètre au dessus du fromage.
Fermez le bocal et laissez le mariner quelques jours avant de l'utiliser dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Quant vous en utilisez, vérifiez que l'huile dépasse toujours du fromage; c'est ce qui permet une bonne conservation. Rajoutez en si besoin.

D'autres idées d'apéritif:

http://macuisineetc.blogspot.com/2008/06/rillettes-de-thon.html

http://macuisineetc.blogspot.com/2008/06/moules-lescabeche.html

http://macuisineetc.blogspot.com/2008/04/cheese-naans.html

mardi 5 août 2008

Risotto au thon


Encore un petit grain de riz dans la série des risottos (risotti?). Cette fois, le risotto du fond du placard. Mais sans aucun doute tout aussi exellent que les autres.


Pour 6 personnes:

300g de riz Arborio
2 boites de thon au naturel
2 oignons
1 litre de bouillon de volaille chaud (1 litre d'eau bouillante avec 2 cubes)
20 cl de vin blanc sec
1 CS d'huile d'olive
20 cl de crème fraîche
50 g de parmesan râpé

Émincez les oignons et faites les revenir dans une sauteuse avec l'huile d'olive pendant 10 minutes.
Versez ensuite le riz et mélangez jusqu'à ce qu'il devienne translucide. Ajoutez le vin blanc en seule fois. Mélangez sans cesse jusqu'à complète évaporation. Versez ensuite une louche de bouillon chaud en continuant de mélanger.
Versez la totalité du bouillon louche par louche en laissant bien absorber entre chaque ajout et surtout en mélangeant sans cesse.
Une fois le bouillon terminé, ajoutez le thon égoutté, la crème et une partie du parmesan.

Servez immédiatement en saupoudrant le reste du fromage.

D'autres risotti?
http://macuisineetc.blogspot.com/2008/07/la-saga-des-courgettes-3-le-risotto.html

jeudi 31 juillet 2008

Ou comment on en vient à se demander où on habite...

Voilà l'étrange vue de mon salon dimanche matin. Pour celles qui l'ignorent j'habite dans le sud ouest...de la France!

Bonne journée à toutes.

lundi 28 juillet 2008

Gateau aux petits beurre

Voilà très certainement le meilleur gâteau du monde pour mes enfants et le "préféré dessert de tati" aussi. C'est dire...
Si on classait toutes les recettes inavouables que l'on peut recenser, celle ci aurait sûrement sa place sur le podium.
Le principe de ce genre de recettes est d'utiliser un maximum de produits "industriels".
Elle est bien entendu prête en un temps record, elle se prépare à l'avance, elle ne fait appel a aucun savoir faire... bref elle est parfaite.



Pour un gâteau préparé dans un moule à cake (mais un moule à gratin fait très bien l'affaire aussi)

1 paquet de petits beurre du commerce
1 litre de crème pâtissière à base de poudre
1 cc de sucre en poudre
1 cc de rhum
Un peu d'eau

Dans un petit saladier, mélangez l'eau avec le sucre et le rhum.
Chemisez le fond et les cotés de votre moule avec un film alimentaire en le faisant bien dépasser . Trempez brièvement les petits beurre dans le sirop un par un et les rangez dans le fond du moule en une seule couche.
Une fois la 1ère rangée finie, recouvrez d'une bonne couche de crème pâtissière.
Recommencez l'opération avec les biscuits en les trempant toujours un par un, puis étalez une couche de crème, et ce jusqu'en haut du moule.

Une fois le montage terminé, refermez le film alimentaire sur le haut du gâteau et posez y un poids. Entreposez le au réfrigérateur pendant quelques heures.

Au moment de servir, démoulez le gâteau sur un plat de service et ôtez délicatement le film alimentaire. Dégustez frais, accompagné éventuellement de fraises.


Vous pouvez bien entendu préparer vous même la crème pâtissière et les petits beurre, mais ce serait sans doute un peu dommage.

vendredi 18 juillet 2008

Antonine

Voici ma première Antonine.
Les plus avisées reconnaîtront ce modèle de chez Citronille (et les encore plus avisées reconnaitront Grande Princesse ;)). Elle a été confectionnée par mes soins bien sur, pour Grande Princesse qui en a été enchantée.
Toujours un problème de finitions dû, vraisemblablement à mon inexpérience en la matière. Mais je suis entêtée, alors je persévère et espère un jour, parvenir a faire un travail soigné. Alors en attendant, je vous demande la plus grande indulgence car comme on dit; c'est en forgeant qu'on devient forgeron.


Sur ce, je vous souhaite un excellent week end ensoleillé.

dimanche 13 juillet 2008

Fil & aiguille #4

Je n'y ai pas résisté.
Cela faisait longtemps que je tournais autour, et puis j'ai fini par craquer.


"Les Intemporels pour enfants" d'Astrid Le Provost est magnifique. Il n'y avait, bien sur, que l'édition erronée, mais en envoyant le ticket de caisse aux éditions Flammarion, 48 heures plus tard les planches à la bonne échelle étaient là.
Des modèles presque essentiellement pour filles que je rêve de confectionner à mes Princesses. D'ailleurs, j'ai déjà acheté du tissu pour certains et, étant donné le temps qu'il fait, je pense que je vais commencer dès demain.
Je conseille ce livre à toutes les mamans de jeunes enfants (car les modèles ne vont que jusqu'au 8 ans) qui souhaitent confectionner des vêtements indémodables et plein de charme.

Voilà, je vous tiens informée de l'évolution des projets...

Très bonne fin de week end à toutes.

jeudi 10 juillet 2008

Un petit message à caractère personnel:
A ma copine Céline qui est en train de dormir devant son ordinateur au lieu de travailler avec acharnement....

Regarde ce que tu pourrais faire si tu bouclais vite tes dossiers!


Bonne fin de journée a toutes...

lundi 7 juillet 2008

Crème au caramel beurre salé

Aujourd'hui je dois refaire des yaourts. Et la question qui se pose, comme à chaque fois, est: à quel parfum les faire?
Après les éternels: sucre, confiture, lemon curd, miel et autres, j'ai eu une irrésistible envie de caramel au beurre salé. Cela vient certainement du fait qu'il est l'heure de goûter et que je n'ai pas encore déjeuner. Alors la faim mêlée à la gourmandise; voila le résultat!


Pour un pot:

200g de sucre
20cl de crème fraîche liquide entière (1 briquette)
25 g de beurre doux (vous pouvez utiliser du beurre demi sel, mais pensez a mettre moins de fleur de sel ensuite)
3 pincées de fleur de sel.

Mettez le sucre dans une casserole à feu moyen. Ne mettez pas d'eau et ne remuez surtout pas. Laissez colorer environ 4 minutes, jusqu'à l'obtention d'une couleur joliment ambrée.

Pendant ce temps, faites chauffer la crème jusqu'à frémissement (au micro ondes ou dans une casserole).
Quand le caramel est prêt ajoutez y le beurre coupé en dés, la crème et la fleur de sel en faisant très attention aux éventuelles projections. Remuez à l'aide d'une cuillère en bois et remettez sur feu moyen pendant 2 à 3 minutes.

Versez dans le pot préalablement ébouillanté et séché. Laissez refroidir sans couvercle à température ambiante puis conservez fermé au réfrigérateur.

dimanche 6 juillet 2008

La Saga des courgettes #3: Le risotto!

Mais que c'est bon un risotto... Toujours dans ma quête de recettes pour utiliser mes courgettes, j'ai décidé d'en faire un risotto. Je crois que je pourrais en manger plusieurs fois par semaine tellement j'aime ça. Il est fondant, savoureux...et très très chaud aussi!



Pour 6 personnes:

300g de bon riz Arborio
2 courgettes rondes jaunes
2 oignons
1 litre de bouillon de volaille (eau+ 2 cubes pour moi)
20 cl de vin blanc sec
1CS+ 1CS d'huile d'olive
20 cl de crème fraîche
50 g de parmesan râpé
QS menthe ciselée

Lavez et coupez les courgettes en dés (les dés supportent mieux la cuisson que les tranches). Les faire cuire à l'étuvée pendant 10 minutes avec 1 CS d'huile d'olive.
Retirez les de la casserole, égouttez sur du papier absorbant et réservez.

Émincez l'oignon et le mettre dans une sauteuse avec la seconde cuillère d'huile d'olive. Faites-le revenir pendant 5 minutes. Versez le riz et remuez jusqu'à ce qu'il devienne translucide.
Versez le vin blanc en une seule fois et continuez a mélanger jusqu'à complète évaporation du liquide.
Ajoutez ensuite, une louche de bouillon chaud. Continuez a mélanger sans cesse jusqu'à ce qu'il soit totalement absorbé et rajoutez en louche par louche jusqu'à ce que vous ayez tout utilisé. Comptez environ 15-20 minutes de cuisson.

Ajoutez ensuite les courgettes précédemment préparées, la crème fraîche et les 2/3 de parmesan râpé.
Parsemez de menthe et du tiers restant de parmesan.

Servez immédiatement.

vendredi 4 juillet 2008

Confiture de griottines

Cette confiture express trouvera sa place sur une bonne tranche de pain toasté, dans vos yaourts ou dans la préparation de pâtisserie.

Pour 300g de confiture:

250g de griottines (fruits et jus)
130g de sucre spécial confiture

Mélangez les griottines et le sucre dans une petite casserole et faites les chauffer à couvert à feu très doux pendant 5 minutes.
Retirez le couvercle et portez à ébullition pendant 5 minutes en remuant sans cesse.
Laissez refroidir avant utilisation.

Muffins chocolat-griottes

Aujourd'hui, j'ai eu envie de faire des muffins. Je n'avais pas grand chose à ma disposition mais je me suis souvenue d'un énorme bocal de griottines.

Donc, me voilà partie dans l'association griottes chocolat. Le goût est assez amer, de par la présence des griottes, du kirsch et du chocolat à 70% de cacao. Il convient à chacun d'ajuster la quantité de sucre en fonction de ses goûts. Malgré tout, je pense que cela reste un gâteau "pour adultes", car il est vrai que les enfants ne sont pas très amateurs d'amertume.



Pour une fois, ça nous donne une excuse pour savourer des muffins sans les partager!




Pour 12 muffins:

125g de beurre demi sel
100g de chocolat noir de couverture à 70% (en pistoles ou haché)
300 g de confiture de griottines
100g de cassonade
2 gros oeufs légèrement battus
150g de farine avec levure incorporée
1 pincée de bicarbonate

Pour le glaçage:
100g de chocolat en pistoles ou haché
100g de crème épaisse
Sucre glace si vous n'aimez pas l'amertume du chocolat

Préchauffez le four à 180°

Mettez le chocolat dans un saladier et faites le fondre doucement au bain marie. Une fois le chocolat fondu, retirez du feu et ajoutez le beurre coupé en morceaux. Mélangez jusqu'à incorporation du beurre. Vous devez obtenir une crème lisse et brillante.

Ensuite ajoutez la confiture, le sucre et les oeufs battus. Bien mélanger jusqu'à ce que la préparation soit très homogène.

Ajoutez ensuite la farine, et le bicarbonate, et mélangez juste pour incorporer la farine. Le mélange doit être très grossier, avec des grumeaux.

Versez dans des caissettes à muffins et enfournez pour 20 à 25 minutes. Bien surveiller la cuisson à partir de 20 minutes.

Préparez le glaçage:
Mélangez les 50g de chocolat avec les 50g de crème dans une casserole et faites fondre sur feu très doux ou au bain marie. Ajoutez le sucre glace si vous le souhaitez. Ensuite fouettez pour aérer la préparation et la rendre mousseuse. L'utilisation du fouet électrique pour cette opération est fortement recommandée.

Quand les gâteaux sont tièdes, nappez les du mélange précédent et déposez une griottine au centre.

D'autres muffins:
Muffins citron-pavot

jeudi 3 juillet 2008

Vive la Liberté

Juste une petite parenthèse pour saluer l'immense courage, la conviction et la volonté de cette grande Dame.



La Saga des Courgettes #2: Courgettes farcies

Un incontournable, indémodable et divinement bon.




Pour 6 personnes:

3 courgettes
400 à 600g de chair à saucisse (suivant la grosseur des courgettes)
4 tranches de pain italien
un peu de lait entier à température ambiante

1/2 botte de persil plat frais
1 oignon
2 gousses d'ail
1 CS d'huile d'olive
2 jaunes d'oeufs
QS chapelure
sel, poivre

Commencez par émincer l'oignon assez finement. Hachez les gousses d'ail et mettez les dans une sauteuse avec l'oignon et l'huile d'olive. Faites les revenir pendant 5 minutes. Ajoutez la chair à saucisse et faites la saisir juste quelques instants. Elle ne doit pas cuire car sinon, après le passage au four, ce serait trop sec.
Faites tremper le pain dans un peu de lait pendant quelques minutes.
Mettez le contenu de la sauteuse (ail, oignon et viande) dans le bol du KA ou dans un saladier; ajoutez y le persil émincé, le sel, le poivre, la chapelure, le pain essoré et les jaunes d'oeufs. Mélangez au batteur plat pour le KA (ou à la fourchette pour celles qui le font à la main ;))
Vous devez avoir une consistance très pâteuse, sans morceau.

Coupez les courgettes en deux dans le sens de la longueur et évidez les. Il est possible de garder la chair et de l'ajouter à la farce; pour ma part, je préfère sans.

Préchauffez le four à 180° (chaleur tournante ou vapeur alternée si votre four le permet)

Remplir les courgettes généreusement avec la farce. Les disposer dans un grand plat à four et les saupoudrer de chapelure.

Enfournez pendant 30 minutes environ. Servez chaud.

Je recouvre le fond du plat de cuisson avec un peu de riz, cela permet de faire un excellent accompagnement et surtout d'absorber l'excès d'eau des courgettes.

mercredi 2 juillet 2008

La Saga des Courgettes #1: Clafoutis courgettes-cardamome, feta

Grâce aux nombreuses courgettes du jardin, je suis obligée de changer la façon de les préparer tous les jours. Aujourd'hui c'était clafoutis.




Pour 6 personnes:

800g de courgettes
100g de féta
100g de farine
4 oeufs
30cl de crème liquide
20 cl de lait
2 CS huile d'olive
2 gousses de cardamome
sel, poivre

Préchauffez le four à 180°.

Lavez et découpez les courgettes en dés. Les faire cuire à l'étuvée avec l'huile d'olive pendant 10 minutes.
Dans le bol du KA ou dans un saladier, mélangez les oeufs, la crème, le lait, la farine, le sel et le poivre. Quand la préparation est homogène, ajoutez les graines cardamome pilées et la féta coupés en petits morceaux.

Mettez les courgettes dans un plat à gratin antiadhésif, versez par dessus l'appareil à clafoutis et enfournez pour 25 à 30 minutes.

Pour en faire un plat complet, il est possible d'y ajouter quelques lardons, ou des dés de jambon.

dimanche 29 juin 2008

Bilan du week end...

Encore un week end terminé et trop vite passé. D'abord la fête de fin d'année à l'école de Grande Princesse. Tous ces enfants qui ont appris des chansons et des chorégraphies pendant plusieurs semaines dans le seul but de se produire devant leur famille, c'est émouvant...






Et ensuite samedi soir, une excellente soirée au profit d'une association caritative. Oui, oui, oui. Un immense pique nique convivial et chaleureux, un orchestre sympathique, de la cornemuse, des batailles de bulles (pour les enfants; quand même!!!)
C'est une tradition anglaise; tous les ans ils organisent une soirée, au début de l'été avec pique nique et bougies. Si quelqu'un connait le nom de cette fête, qu'il n'hésite pas à me le donner car j'avoue que parmis tous ces anglais, je n'ai pas compris tout ce qu'ils disaient (mais un peu quand même).


Voilà, rendez vous demain pour une recette et d'ici là, bonne fin de week end.

samedi 28 juin 2008

Salade de haricots blancs au fromage de brebis

C'est la deuxième fois que je mangeais des haricots blancs, la première était un fameux cassoulet dans un restaurant toulousain tout aussi fameux. N'ayant pas voulu me lancer dans la préparation de ce plat, essentiellement pour des raisons de temps, j'ai donc décidé d'en faire une salade. Inspirée d'une recette d'un Cuisine et vins de France, je me suis lancée. Les proportions peuvent vous sembler un peu copieuses pour une salade, mais chez nous la salade fait office de repas; voila pourquoi elle est si importante.





Pour 6 personnes:

400g de haricots blancs secs
200g de fromage de brebis basque Ossau- Iraty
1 gousse d'ail
1CS de moutarde à l'ancienne
1CS de vinaigre
3CS d'huile d'olive
1 botte de ciboulette
Du piment d'espelette
Sel, poivre

Faites tremper les haricots dans de l'eau froide pendant 12 heures.

Ensuite égouttez les et mettez les dans une grande casserole avec la gousse d'ail écrasée et couvrez très largement d'eau. Portez à ébullition, puis laissez frémir pendant environ 1 heure (à partir de 45 minutes de cuisson, goûtez régulièrement jusqu'à ce qu'ils soient tendres). Salez à mi cuisson.
Quand ils sont suffisamment cuits égouttez les et passez les rapidement sous l'eau froide pour stopper la cuisson.
Dans un saladier préparez la sauce en mélangeant la moutarde, le vinaigre, le sel, le poivre, et l'huile en dernier. Bien mélanger afin d'obtenir une sauce liée. Versez y les haricots et mélanger délicatement.
Faire des copeaux avec le fromage (à l'aide d'un économe) et ajoutez les dans le saladier. Ajoutez la ciboulette et le piment d'espelette.

vendredi 27 juin 2008

Apéritif du vendredi

Voici encore, l'apéritif du vendredi tant attendu (aussi bien l'apéritif que le vendredi, soit dit en passant). Aujourd'hui pas de recette de cuisine, juste celle du bonheur...

Une jolie famille, une terrasse ensoleillée, une bonne tête de moine et un petit verre parce qu'il fait vraiment très chaud...




jeudi 26 juin 2008

Lait ribot

Si vous êtes comme moi, perdue au fond d'une campagne hostile à la modernité; vous n'êtes pas prête de trouver bon nombre de produits. Et en l'occurrence aujourd'hui du lait ribot.
C'est tout simplement du lait fermenté que l'on trouve normalement dans presque tous les supermarchés.
Comme je n'en ai pas, et bien j'en fait et c'est tellement simple que finalement je suis ravie de me débrouiller toute seule...


Il vous faut:
500 ml de lait entier
40 ml de jus de citron

Mélangez les 2 ingrédients et laissez poser à température ambiante pendant une bonne vingtaine de minutes. Mélangez quand le lait commence a cailler et mettez le dans une bouteille au réfrigérateur.
Il se conserve plusieurs jours voire plusieurs semaines. En fait, c'est la date de péremption du lait utilisé au départ qui donne sa durée de conservation.

Et voilà, facile, non?

Dans quoi l'utiliser?

Muffins citrons pavot

Muffins citron- pavot

Ici tout le monde adore les muffins. L'avantage c'est qu'on peut décliner la base de la recette à volonté. Et hier c'était au citron et aux graines de pavot...






Pour 12 muffins:

300g de farine (type 65 de préférence, et T55 à défaut)
1 sachet de levure chimique
100g de sucre en poudre

2 oeufs
250ml de lait ribot
60g de beurre demi-sel fondu et tiédi
1 grosse CS de graines de pavot
1 zeste de citron bio râpé

Pour le glaçage:
1 blanc d'oeuf
QS sucre glace
1 CS jus de citron

Préchauffez le four à 170°

Dans un saladier, mélangez les ingrédients secs; farine, sucre et levure.
Dans un second récipient, mélangez les oeufs, le lait ribot et le beurre fondu tiède.

Versez les ingrédients liquides dans le saladier contenant la farine, ajoutez le zeste de citron et le pavot et mélangez le moins possible. La farine doit juste être incorporée et la pâte doit rester très grumeleuse.

Remplir aux 2/3 les empreintes à muffins et enfournez pendant 18 à 20 minutes.
Pour vérifier la cuisson piquez un gâteau à l'aide d'un pique à brochette. Il ne doit pas y avoir de pâte .

Laissez tiédir les muffins.

Préparez le glaçage: mélanger le blanc d'oeuf avec le jus de citron et le sucre glace afin d'obtenir une pâte assez épaisse. La quantité de sucre est variable. Elle dépend de la taille du blanc d'oeuf.

Une fois la bonne consistance obtenue, nappez le dessus des muffins tièdes à l'aide du glaçage.





Voilà pourquoi, je suis souvent obligée de photographier les plats directement dans le four....

mercredi 25 juin 2008

Baguette au levain liquide

Voici la première recette à base de levain liquide; c'est la baguette quotidienne. Elle est très inspirée de la baguette Monge d'Eric Kayser et est très facile a réaliser.


Pour 3 baguettes:

500 g de farine (type 65 de préférence mais la T55 marche aussi très bien)
100g de levain liquide
5g de levure fraîche de boulanger ou 1 cc très très rase de levure sèche
10g de sel
270 g d'eau légèrement tiède

Versez la levure dans un bol, délayez-là avec avec 100g pris sur les 270. Laissez à température ambiante pendant environ 15 minutes. Y ajouter le levain liquide et le reste d'eau. Mélangez.
Versez la farine et le sel dans le bol du KA (ou dans un saladier si vous faites votre pain à la main). Mélangez et ajoutez la levure délayée avec le levain liquide et l'eau.
Mélangez bien et pétrissez pendant 10 a 12 minutes, jusqu'à l'obtention d'une pâte ferme (à faible vitesse si KA)
Couvrez le saladier avec un torchon propre et laissez reposer pendant 20 minutes à l'abri des courants d'air.

Divisez la pâte en 3 morceaux de même poids. Façonnez les pâtons en boules avec la paume de la main sur le plan de travail fariné, recouvrez d'un linge et laissez lever pendant 40 minutes.

Façonnez les boules en forme de baguettes aux extrémités pointues. Déposez les sur la plaque de cuisson tapissée au préalable d'un silpat (ou a défaut d'un papier cuisson). Couvrez de nouveau et laissez lever pendant 1h30.

Préchauffez le four à 220°C en posant un récipient métallique plein d'eau sur la sole du four. A la fin du préchauffage donnez quelques coups de cutter sur la surface des baguettes.

Enfournez et laissez cuire 20 à 25 minutes. Elles sont cuites quand elles sonnent creux quand on tape dessous.

A l'issue de la cuisson laissez refroidir les baguettes sur un grille afin que le dessous ne ramollisse pas.

lundi 23 juin 2008

Levain liquide

Je cède à la pression... Vous êtes tellement nombreuses à me demander comment je fais mon pain que je vous livre ma recette.

Tout d'abord il y a plusieurs façons de procéder:

-Le pain à la levure de boulanger (fraîche ou déshydratée) qui est le procédé le plus simple et le plus rapide mais qui, en terme de goût est un peu fade quand on est amateur de bon pain. Cela dit, il existe des recettes plus que correcte avec ce procédé.

-Le pain sur poolish qui lui, est un compromis entre le pain à la levure et le pain au levain. Je vous donnerai la recette bientôt.

-Et il y a le fameux pain au levain.

L'objet de toutes les convoitises, et voici la recette du levain liquide dans un premier temps et dans les prochains jours, la recette du pain qui va avec. De toute façon, il faut plusieurs jours avant de pouvoir commencer a s'en servir; alors patience...







Levain liquide d'après Eric Kayser:

Dans un grand saladier, mélanger au fouet 50g d'eau tiède avec 50g de farine complète. Laissez fermenter 24 h sous un torchon à température ambiante.

Le lendemain, mélanger 100g d'eau tiède avec 100g de farine type 65 et 20 g de sucre. Ajoutez à la préparation de la veille et mélanger. Laisser à nouveau fermenter 24 h à température ambiante.

Le 3ème jour, mélanger 200g de farine type 65 avec 200g d'eau tiède. Mélanger avec la préparation précédente. Laissez fermenter 12 h sous un torchon à température ambiante.

Le levain liquide est prêt à être utilisé dans les recettes. Il se garde à l'abri dans une boite hermétique au réfrigérateur une semaine. Passé ce délai il faut le "rafraîchir" avec un peu d'eau et reprendre la 3 ème étape. Dans la mesure ou on en utilise qu'une petite quantité dans les recettes, il en reste toujours et on le rafraîchit régulièrement de façon a toujours en avoir.

Je vous conseille d'utiliser cette technique si vous faites du pain, des pizza ou des viennoiseries au moins une fois par semaine.

vendredi 20 juin 2008

Rillettes de thon

Pour faire suite à l'apéritif du vendredi soir, aujourd'hui c'est rillettes de thon. Il y a des recettes sur presque tous les blogs culinaires, alors un peu comme tout le monde j'ai "bidouillé", en fonction de l'envie et des ingrédients à ma disposition.





2 boites de thon au naturel (environ 300g une fois égoutté)
100 g de mascarpone
1 CS d'huile d'olive pimentée
1 jus de citron filtré
2 échalotes émincées mais non hachées
1 gousse d'ail hachée
QS Worcestershire sauce
QS piment
QS sel/poivre


Mélangez tous les ingrédients à la fourchette, pas au mixer car il faut garder la texture du thon.
Assaisonnez en fonction de vos goûts; il est difficile de donner des proportions pour ce type d'ingrédients car certains aiment les saveurs douces, alors que d'autres ne jurent que par le piquant voir le brûlant du piment. Alors à vous de voir où vous vous situez entre ces deux points.
Et quand vous aurez trouvé, prenez un bon morceau de pain frais et croustillant et plongez le dans cette mixture!!!

Régalez vous...

lundi 16 juin 2008

Moules à l'escabeche

Le vendredi soir est le moment de la semaine que je préfère. On a fini de travailler* et c'est à ce moment là que le week end est le plus long; il reste encore 2 jours!!!
Donc, j'ai toujours envie de préparer quelque chose de spécial pour "célébrer" cette soirée.


Et si des amis viennent se joindre à nous, c'est le bonheur absolu.

Vendredi dernier c'était un petit apéritif tapas...



Pour une dizaine de personnes (parce qu'on ne mange pas que ça quand même!):

400g de moules cuites décoquillées
15 cl de vin blanc sec
15cl de vinaigre de vin blanc
2 feuilles de laurier
2 cc de concentré de tomates
3 gousses d'ail
2 CS d'huile d'olive
1CS de paprika
Qs de persil

Faites chauffer l'huile d'olive dans une sauteuse et ajoutez y l'ail haché. Faites revenir quelques instants à feu moyen sans cesser de mélanger.
Ajoutez ensuite les feuilles de laurier (je ne les broie pas car je trouve que c'est nettement plus facile a retirer quand elles sont entières), et le persil. Continuez à remuer sans cesse un moment, puis ajoutez le vin blanc, le vinaigre, le paprika et le concentré de tomate.
Mélangez le tout et laissez cuire à feu moyen pendant 5 minutes à découvert.

Mettez les moules dans un plat creux. Versez ensuite la sauce chaude dessus et laisser refroidir à température ambiante pendant une heure.

Placez ensuite au réfrigérateur pendant plusieurs heures et sortez les au moment de servir.

L'idéal avec cette préparation est de la préparer la veille pour le lendemain, voir le surlendemain, elle n'en sera que meilleure.

La particularité de cette sauce c'est qu'elle est très acide (à cause du vinaigre) et qu'elle accompagne très bien les sardines, les poissons d'une façon générale, les légumes vapeur auxquels elle apporte une touche très très relevée



(*oui, oui même pour moi, le vendredi soir j'arrête de travailler!!!)

Bilan du week end

Comment ça, je suis mal organisée? J'ai simplement de nombreuses occupations!!!

Pffffffff.....



jeudi 12 juin 2008

Gouter du mercredi: COOKIES

Hier, jour des enfants, plus ou moins 15h, je m'apprête a préparer le goûter. Je commence a déballer mon pot de farine, de sucre et tout le reste car j'avais prévu de faire les très appétissants cookies Eryniens.

Et là! Petite Princesse qui arrive en courant dans la cuisine en criant: "Maaaaaaaaaaamannn, ti fais gâteaux socolat? ouiiiiiiiiii, c'est cro bon sssocolat..."

Et c'est a ce moment là que mes projets ont changé, ce moment où je n'ai pas eu le courage d'avouer à cette petite chose réjouie que non, ce n'était pas des gâteaux au chocolat mais que je pourrais lui en faire dans 8 jours si elle en souhaitait toujours...non, je n'ai pas pu....

Alors avec la plus grande assurance, je lui ai répondu que ouiiii, j'allais leur préparer d'excellents gâteaux au chocolat. Cela dit, vu le résultat je ne lui avais pas menti, cette fois-ci!

On peut cependant apporter quelques modifications dans les proportions; en effet, je les ai trouvés très sucrés (même si ça n'a gêné personne), et je pense qu'on peut aisément diviser toutes les proportions par 2. Dans tous les cas, ils sont tout, sauf light, je n'ai réussi a en manger qu'un seul. Ils sont très sucrés, très chocolatés, et assez lourds...bref si vous voulez manger léger passez à autre chose. En revanche, de temps en temps ça fait quand même plaisir de manger quelque que chose de très, trop, gras, sucré...






Pour beaucoup de cookies:

400g de farine T55
5g de sel fin
4g de bicarbonate de soude
15g de cacao en poudre non sucré (type Van Houten)
200g de beurre à température ambiante
150g de sucre semoule
200g de cassonade
2 oeufs
2 gouttes de vanille liquide
340g de pépites de chocolat (j'ai mis des bâtonnets pour pains au chocolat coupés en morceaux car je trouve que ça tiens mieux à la cuisson)

Mélangez le beurre, les sucres, le sel, et la vanille. Ajoutez les oeufs et mélangez encore.
Une fois que tout ces ingrédients sont bien incorporés, ajoutez la farine, le bicarbonate et le cacao en poudre tamisés. Versez ensuite les morceaux de chocolat.
Mettez la pâte dans du papier film et façonnez un boudin régulier. Mettez au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes.

Préchauffez le four à 200°.

Sortez la pâte du frigo et découpez en des tranches que vous déposerez délicatement sur la plaque de cuisson recouverte d'un silpat ou à défaut, de papier cuisson.

Espacez les biscuits les uns des autres car ils s'étalent pendant la cuisson. Enfournez pendant 8 à 10 minutes suivant leur taille.
Ils doivent être encore mous à la sortie du four car ils sèchent en refroidissant.

Encore une petite chose, la pate non cuite se congèle très bien.

lundi 9 juin 2008

Fil & aiguille #3

Je poursuis dans cette voie, et voilà qu'hier j'ai confectionné un jupon pour Petite Princesse. Rien de remarquable, d'ailleurs je m'excuse d'ors et déjà auprès de celles qui savent vraiment coudre. J'ai juste assemblé une bande de coton blanc avec un morceau de tulle (blanc lui aussi).
Voilà le résultat!
Je suis satisfaite du résultat car c'est le deuxième vêtement que je fais, mais je suis bien consciente des très nombreuses imperfections qu'il comporte.






Quoi qu'il en soit, il sera porté sous une petite robe a l'occasion d'une cérémonie dans 15 jours. Il me faut maintenant confectionner le même pour Grande Princesse, et bien entendu les deux robes de ladite cérémonie.... Je reste optimiste, car je n'ai pas encore reçu les tissus et les patrons commandés hier . En revanche, je pense que mon enthousiasme et mon sourire vont se faner un peu dès que je verrai en vrai la difficulté de la tache!

Allez, en attendant je vous souhaite une bonne fin de journée et je vous tiens informée de la suite des opérations.

vendredi 6 juin 2008

Pizza

Voilà un plat incontournable qui fait le bonheur de tous. Il existe autant de recettes que de cuisinières, alors je ne vous livre pas LA recette de la pizza, mais juste une des miennes...
Pardonnez moi pour la photo prise directement dans le four, mais, chez nous, dès qu'elle sort, plus moyen de la garder intacte une seconde!






Pour une grande pizza:

375 g de farine
250ml d'eau tiède
2 CS d'huile d'olive
1 CC de sel fin
7 g de levure de boulanger déshydratée


Dans le bol du KA (ou dans un saladier), versez la farine, le sel, la levure (attention, il ne faut pas que le sel et la levure entre en contact l'un avec l'autre). Mélangez et ajoutez l'huile d'olive et l'eau. Pétrissez pendant 10 à 15 minutes, jusqu'à ce que la pâte soit souple et homogène.
Couvrez le bol avec un torchon et laissez lever dans un endroit chaud à l'abri des courants d'air pendant environ 1h30. La pâte va considérablement gonfler.


Préchauffez le four à 240°


Versez la pâte sur une plaque recouverte d'un papier cuisson, et étalez la pour qu'elle en recouvre la totalité de la surface. (Personnellement, je n'utilise pas de rouleau à pâtisserie car je trouve qu'il écrase les bulles de la pâte et l'empêche de lever à la cuisson.) J'étale avec les mains, d'où la forme pas tout à fait ronde de ma pizza.

Ensuite il ne vous reste plus qu'a la garnir avec ce que vous avez! Sauce tomate, jambon, fromage pour les plus classiques, oignons, lardons, crème, olives, fromages en tout genre, fruits de mer, légumes... presque tout convient à la pizza. Certains y mettent même des pommes de terre. Ici, ce sont souvent les enfants qui choisissent chacun un ingrédient, ce qui nous donne une pizza unique à chaque fois.


Enfournez pendant une quinzaine de minutes, il faut que les bords soient dorés et que la pâte ait bien levée.

lundi 2 juin 2008

Tarte chocolat & piment

Si vous êtes amateur de chocolat, je vous conseille cette recette. L'association chocolat/piment d'espelette est sublime.





Pour 6 tartelettes ou une grande tarte:

Pour la pate sablée:

1 oeuf
125g de sucre en poudre
250g + 20g de farine
125g de beurre
1 CS de cacao non sucré en poudre

Pour la garniture:

30cl de crème liquide
1 CC de piment d'espelette en poudre
400g de chocolat noir
70g de beurre doux

Dans un saladier, fouettez l'oeuf entier avec le sucre et le cacao jusqu'à ce que le mélange soit homogène. Versez la farine en une fois et sablez le mélange à la main jusqu'à l'obtention d'une grossière chapelure. Incorporez le beurre coupé en morceaux et pétrissez jusqu'à ce vous puissiez faire une boule avec la pâte. Emballez dans du film et mettez au frais pendant au mois 1h30.
Passé ce temps, préchauffez le four à 170°. Beurrez les moules a tartelettes (ou le grand moule). Si vous utilisez un moule en silicone il est inutile de le beurrer. Étalez la pâte sur le plan de travail légèrement fariné. Découpez des cercles et en garnir les moules. Piquez la pâte avec une fourchette et enfournez pour 15 minutes de cuisson à blanc.

Sortir les moules du four et les laisser refroidir.

Dans une casserole, faites bouillir la crème avec le piment. Hors du feu, ajoutez le chocolat noir coupé en morceaux puis mélanger avec une spatule pour obtenir une préparation lisse. Ajoutez ensuite le beurre coupé en morceaux et lisser à nouveau.

Versez la ganache sur les fonds de tarte. Laissez refroidir et réservez au frais.

Au moment de servir, frais mais non glacé, décorez d'une pincée de piment d'espelette.

vendredi 30 mai 2008

Comme je ne veux, en aucun cas influencer votre jugement, je ne vous donne pas mon opinion sur le document qui suit. En revanche, j'aimerai bien que vous me disiez ce que vous en pensez.

Je vous souhaite un excellent week end


http://videos.tf1.fr/video/emissions/confessionsintim/0,,3861107,00-video-confessions-intimes-suis-macho-alors-mois-plus-tard-.html

jeudi 29 mai 2008

Meringues

C'est peut être ce que j'aime le plus grignoter. Croquantes en surface, moelleuses à l'intérieur; c'est un délice. Elles sont d'une rapidité de préparation sans égal, le seul hic c'est qu'il faut attendre plus de deux heures avant de pouvoir les engloutir déguster...









Pour une dizaine de "grosses" meringues ou une vingtaine de petites:

3 blancs d'oeufs rassis remis à température ambiante quelques heures avant utilisation
100g de sucre en poudre
80g de sucre glace

Montez les blancs progressivement en commençant a incorporer le sucre en poudre dès qu'ils commencent a mousser. Continuez a verser le sucre peu à peu jusqu'au bec d'oiseau.
Versez ensuite le sucre glace en le tamisant directement dans le bol et incorporez le à la maryse en prenant soin de ne pas casser les blancs.
Remplissez une poche à douille munie d'une douille cannelée et dressez vos blancs sur une plaque recouverte d'un silpat ou de papier cuisson.

Enfournez à 90/100° pendant environ 2h30.

Le temps de cuisson varie en fonction de la grosseur des meringues, mais aussi en fonction de votre goût. Chez nous, nous les aimons encore collantes à coeur (...quand ça pègue ;))

Elles se conservent dans une boîte hermétique si vous les préférez croquantes ou à l'air libre pour les collantes.

Elles peuvent se déguster telles quelles ou servir de base a de nombreux desserts. Elles s'accompagnent aussi de crème chantilly, de fraises, de mousse au chocolat....

mardi 27 mai 2008

Tartelettes à la framboise

J'aurai même pu intituler ce message Très très bonnes tartelettes à la framboise!Elles sont composées d'un sablé breton, sur lequelle on dispose une crème montée et des framboises. La recette du sablé est celle de Christophe Felder.




Pour 8 tartelettes:

3 jaunes d'oeufs
130g de sucre semoule
150g de beurre mou
200g de farine
1 pointe de cuillère à café de fleur de sel
1 sachet de levure chimique

Versez les jaunes d'oeufs et le sucre dans un récipient et fouettez les jusqu'à ce qu'ils blanchissent.
Dès que les jaunes sont bien montés, ajoutez le beurre ramolli et mélanger jusqu'à ce que la préparation soit homogène. Ajoutez la farine, le sel et la levure tamisés et mélanger jusqu'à bonne consistance.
Enveloppez dans un film alimentaire et réservez au frigo pendant 2 heures.

Ensuite étalez la pâte avec un rouleau a pâtisserie sur un papier cuisson légèrement fariné sur une épaisseur de 5 mm. Découper à l'aide de cercles non beurrés que vous laisserez lors de la cuisson. Enfournez a 170°C pendant 20 minutes. Laissez refroidir avant de démouler.

Monter ensuite la crème très froide en l'aromatisant au choix avec du sucre vanillé, des zestes d'un citron rapé très fin, du gingembre finement râpé, du chocolat... Mettez la crème chantilly dans une poche munie d'une douille cannelée et garnissez-en le sablé. Décorez de framboises et comblez les "trous" avec de la crème.

dimanche 25 mai 2008

Petite robe

Voici mon premier vrai vêtement. C'est une petite robe un peu trapèze, faite dans une taie d'oreiller que personne n'utilisait depuis un moment.
Alors voilà, un petit vêtement d'été très économique et qui a enchanté la princesse a qui il était destiné.
Prochaine étape, la deuxième vie d'un rideau...

Bon dimanche

samedi 24 mai 2008

A suivre....

Aujourd'hui, juste un avant goût de ce qui va suivre, très bientôt, promis.

Très bon week end a tous.




vendredi 23 mai 2008

En attendant que le soleil revienne

J'espère que ça ne sera pas trop long, alors au lieu de regarder votre maillot de bain avec un air triste, je vous propose un brin de réconfort...

Bonne fin de journée



free music

jeudi 22 mai 2008

Flamiche aux poireaux

Cette tarte toute simple accompagnée d'une salade constitue un repas complet pour 4 à 5 personnes. Elle est rapide a préparer et se déguste chaude ou tiède. Seule la pâte brisée doit être préparée à l'avance, cela dit, une pâte toute prête fera aussi l'affaire.




Pour un grand moule à tarte

Pour la pâte:
250g de farine type 55
125g de beurre coupé en morceaux
Sel
+/- 120 ml d'eau froide

Pour la garniture
800g de poireaux frais ou surgelés
50 g de beurre
50g de farine
400 ml de lait
Sel
Poivre
Noix de muscade

Préparez la pâte brisée:
Mettre la farine,le beurre et le sel dans un saladier et mélanger avec les doigts jusqu'à l'obtention d'une fine chapelure. Cette opération peut être effectuée avec un robot. Ensuite verser l'eau froide et mélanger pour obtenir une pâte homogène. Enveloppez dans un film alimentaire et réserver au frigo pendant au moins 2 heures.
Si vous utilisez des poireaux frais, bien les laver et les émincer. S'ils sont surgelés, utilisez les tels quels. Faites fondre les 50 g de beurre dans une sauteuse et y faire étuver les poireaux à feu doux jusqu'à ce qu'ils soient très tendres.
Verser la farine dans la sauteuse et mélanger vivement jusqu'à ce qu'elle soit totalement absorbée. Ajoutez ensuite le lait et mélanger, toujours a feu doux, jusqu'à ce que la préparation commence a bouillir. Arrêtez la cuisson, salez, poivrez et ajoutez une pincée de noix de muscade.

Préchauffez le four à 200C°

Étaler la pâte brisée et foncez en le moule. La piquer délicatement avec une fourchette et y verser la préparation aux poireaux.
Enfournez pendant 30 minutes environ.

Fil & aiguille #1

Aujourd'hui, pas de recettes (bien que, ça pourrait venir dans un moment...). Donc je disais pas de cuisine mais de la couture. C'est une envie qui me trotte dans la tête depuis un bout de temps, mais faute de temps, justement, je ne m'y suis jamais vraiment penchée.

Voilà qui est chose faite! Hier, j'ai fait les ourlets des rideaux de mon bureau, c'est un début comme un autre. Il y en a bien qui commence la cuisine par une omelette, alors moi j'ai commencé la couture par des ourlets!

Le résultat étant assez encourageant, j'ai voulu continuer sur ma lancée. Le jean de Grande Princesse ayant eu un grave accident au genou il y a quelque temps, hop hop hop, un bout de fil, une aiguille, un peu de culot, et voilààààààà.


Un papillon décalqué sur du papier cuisson (on ne se refait pas) sur un pyjama de Petite Princesse. Ensuite appliqué sur le tissu, découpé et cousu à la main sur le trou préalablement refermé.
Les plus observateurs auront reconnu le motif d'une tunique d'une marque pour enfants bien connue!J'ai beaucoup d'autres idées que je compte bien concrétiser prochainement.

En attendant, je vous souhaite à tous, une bonne fin de journée.



Édit de 17h: Grande Princesse vient de découvrir son jean rapiécé. On dirait qu'elle vient de découvrir un trésor. Comme quoi, parfois il ne faut pas aller chercher bien loin de quoi leur faire plaisir.

dimanche 18 mai 2008

Purée de pommes de terre

Un plat des plus classiques, mais néanmoins le "préféré manger" des Princes & Princesses de la maison. C'est la recette basique que vous pouvez décliner à l'infini; huile d'olive, romarin, fromage....

Pour 4 personnes:

1kg de pommes de terre
100g de beurre
120 à 140ml de crème ou de lait entier
Gros sel

Peler et couper les pommes de terre en gros morceaux et les saler. Les faire cuire à l'eau ou à la vapeur jusqu'à ce que la lame d'un couteau les transperce facilement.
Les égoutter soigneusement, et les mettre dans le bol du KA muni du batteur plat.
Les réduire en purée grossière sur vitesse 1 ou 2. Ajouter le beurre coupé en morceaux et enfin la crème (ou le lait) tiédi en continuant a faire tourner à petite vitesse jusqu'à bonne consistance.
Servir immédiatement.

jeudi 15 mai 2008

Petites brioches du gouter

Pour une vingtaine de brioches

600 g farine T55
2.5 cc levure SAF
2cc sel
105 g de sucre
1 oeuf
130g crème liquide entière
210 g lait entier
35 g beurre a t° ambiante
QS sucre en grains et/ou pépites de chocolat



Dans le bol du KA, versez la farine, le sel, le sucre et mélangez grossièrement. Ajoutez l'oeuf, la crème, le lait et la levure. Commencez a mélanger jusqu'à ce que la pâte se rassemble. Ensuite pétrir pendant 5 minutes.
Commencez a ajouter le beurre en plusieurs fois et pétrir encore 10 minutes après l'incorporation de la totalité du beurre.
Couvrez et laisser dans un endroit tiède a l'abri des courants d'air pendant 1h30. La pâte doit doubler de volume.

Dégazez la pâte et la diviser en 20 morceaux de 60 g environ. Façonnez en boules ou en boudins et incorporez la garniture dans chaque pâton.

Déposez les boules au fur et a mesure sur une plaque de cuisson garnie de papier sulfurisé (2 seront nécessaires) en veillant a laisser 6 a 7 cm d'espace entre chaque. Couvrez avec un linge propre et laissez poser 45 min.

Préchauffez le four a 180°.

Dorez les brioches au jaune d'oeuf délayé dans très peu de lait et ciseler éventuellement le dessus.

Enfournez pour 15 à 17 minutes.

Refroidir sur une grille.

Dégustez tiède ou froid mais le jour même. En effet ces briochettes sont nettement moins bonnes le lendemain

mardi 13 mai 2008

Pain de mie

Pour 2 pains de 800 g environ

1 kg de farine T55
3cc levure sèche
325 ml lait
225ml eau
2 cs de sucre
1cs sel
90 à 100g de beurre à température ambiante



Dans le bol du robot, mélanger la farine, la levure, le sucre et le sel. Incorporer l'eau et le lait et mélanger a vitesse lente. Quand la pâte forme une boule, augmenter la vitesse jusqu'à ce qu'elle soit ferme et élastique tout en restant souple et lisse.
Ajouter le beurre en plusieurs fois et pétrir jusqu'à complète absorption.
Quand la pâte est bien homogène, former une boule et la placer dans un très grand bol huilé en la tournant pour que toute la surface soit également huilée. Filmer et laisser reposer une heure dans un endroit chaud à l'abri des courants d'air. La pâte va énormément gonfler.

Préparer 2 moules beurrés assez hauts (type barquettes alu de 1.5l que l'on trouve en grande surface)
Dégazer la pâte et la verser sur le plan de travail. La diviser en 2 morceaux de même poids.
Façonner le premier pâton et le placer dans le moule. Faire de même avec le second. Couvrir les moules avec un torchon et laisser reposer pendant environ 45 minutes.
Préchauffer le four à 190°.
Cuire les pains pendant 35 à 40 minutes.
Refroidir sur une grille et attendre 20 à 30 minutes avant de trancher.

Je congèle ce pain après l'avoir tranché, ce qui me permet d'utiliser uniquement ce dont j'ai besoin.

samedi 10 mai 2008

Lemon Curd

Le lemon curd est une crème au citron, certes un peu riche mais absolument sublime. Il s'agit là de la recette classique (et la meilleure, à mon avis). Il existe de nombreuses façons de faire, notamment en supprimant le beurre pour le remplacer par de la maïzena ou de la gélatine.
Quant à son utilisation, on peut s'en servir comme une confiture; sur une tranche de pain toasté, à la cuillère, dans un gâteau roulé, à la cuillère, dans des macarons, à la cuillère, en fond de tartelettes à la framboises, à la cuillère......

Pour un pot:

100 ml de jus de citron filtré
150 g de sucre en poudre
100 g de beurre doux
4 oeufs extra frais
2 zestes de citron très finement râpés




Mélangez tous les ingrédients dans un saladier en verre et mettre au bain marie. S'assurer que le fond du saladier ne touche pas l'eau.
Mélangez peu au début puis en permanence dès que le mélange commence a épaissir (compter environ 20 minutes).

Versez dans un pot et laisser refroidir avant de conserver au réfrigérateur. Je vous conseille d'utiliser une cuillère magique pour faire cette préparation. En effet, elle vous permettra de récupérer les filaments des oeufs tout au long de la cuisson.

En ce qui concerne le temps de conservation, je ne peux malheureusement pas donner d'indication, car nous n'avons jamais pu en garder assez longtemps pour le savoir. Mais c'est uniquement parce que nous n'aimons pas le gaspillage, bien sur!

lundi 5 mai 2008

Tartines au camembert

Pour 2 personnes

1/3 camembert au lait cru
2 tranches de jambon de paris
4 tranches de pain de mie
1 briquette de crème fraîche liquide

Dans un saladier couper le camembert en morceaux. Ajouter le jambon détaillé en dés et la crème fraîche.
Poivrer et mélanger le tout.
Étaler la préparation sur les tranches de pain.

Enfourner 10 minutes a four chaud.

Déguster tiède accompagné d'une salade.

jeudi 24 avril 2008

Pulla

C'est une viennoiserie délicieuse que j'ai trouvé sur le blog de Sandra. J'ai repris sa recette car elle fonctionne à merveille. Son blog est illustré de nombreuses photos des différentes étapes d'élaboration de ces viennoiseries. Je vous invite sonc à aller y faire un tour...



(pour une vingtaine de pulla)

Pour la Pâte à Pulla

250ml lait
1 oeuf
85g sucre
0,5 cc sel
1 cc cardamone en poudre
500g farine T 55
3 cc levure sèche instantanée ou 25g levure fraîche du boulanger
100g de beurre

Pour la garniture

50g beurre fondu refroidi
50g sucre fin
10g cacao en poudre non sucré
QS vanille

décor: sucre perlé, amandes effilées, glaçage sucre glace


Mélanger la farine avec la levure sèche instantanée.

Dans un grand saladier, fouetter l'oeuf entier avec le lait (dans lequel la levure fraîche est délayée si elle est utilisée), le sucre, le sel et la cardamone.

Ajouter environ la moitié de la farine et mélanger énergiquement avec une cuillère en bois ou un fouet pour incorporer le maximum d'air dans la pâte et développer le réseau glutineux. Ajouter le beurre ramolli détaillé en petits morceaux et mélanger à la cuillère jusqu'à ce que tous les morceaux soient humidifiés (le beurre sera véritablement incorporé lors de la phase de pétrissage). Ajouter petit à petit le reste de farine en l'incorporant avec la cuillère en bois jusqu'à ce que la pâte devienne trop compacte pour être travaillée à la cuillère.

Transvaser la pâte sur le plan de travail et travailler à la main en continuant à incorporer le reste de farine petit à petit.

Note: la quantité totale de farine sera plus ou moins nécessaire selon le type utilisé, sa fraîcheur, sa qualité etc... En pratique, il faut ajouter la farine par petites poignées tant que la pâte colle au plan de travail, la travailler quelques instants (ce temps est nécessaire pour que la farine absorbe les liquides) puis continuer à ajouter de la farine autant que nécessaire pour que la pâte devienne lisse et non collante (elle ne doit plus coller au plan de travail et au contact de la main, elle doit faire le même effet que lorsqu'on touche un morceau de scotch vieilli: le doigt colle sans emporter le scotch; ici, le doigt adhère sans retirer de pâte).
Pétrir la pâte environ 10 min jusqu'à ce qu'elle devienne homogène, souple et élastique (on doit voir apparaître des petites bulles d'air affleurant en surface).
Mettre la pâte en boule et la remettre dans le saladier. Couvrir avec du film alimentaire et un linge propre et laisser reposer environ 2 h (la pâte doit doubler de volume).

Préparation de la garniture (à préparer juste avant d'étaler la pâte)
Faire fondre le beurre et le laisser refroidir. Ajouter le sucre, la vanille en poudre et le cacao non sucré et mélanger à la cuillère en bois pour obtenir une pâte épaisse type pâte à tartiner.

Appuyer gentiment la paume de la main sur la pâte pour la dégazer un peu puis la verser sur le plan de travail légèrement fariné. Couper la pâte en 2 morceaux de même poids qui seront façonnés l'un après l'autre: couvrir le morceau en attente avec un linge ou du film alimentaire.

Saupoudrer très légèrement la surface de la pâte, l'aplatir un peu avec le plat de la main et l'étaler au rouleau pour former un rectangle de 35 cm x 50 cm environ sur 1 cm d'épaisseur (côté long face à soi). Etaler au pinceau la garniture en laissant une marge d'1 cm environ sur le bord inférieur. Rouler la pâte à partir du bord supérieur en serrant au fur et à mesure jusqu'à atteindre le bord inférieur. Veiller à ce que la soudure soit disposée au-dessous.

A l'aide d'un coupe-pâte ou d'un couteau aiguisé, trancher le rouleau en oblique (une fois à droite, une fois à gauche espacés de 1,5-2 cm environ en haut: / \ / \ / \ / \) de façon à former des petits trapèzes de 1,5 cm de haut environ et 5 cm de base (11 triangles + 1 obtenu en recollant les 2 extrêmités).Poser chaque triangle debout sur sa base.

Avec le manche d'une cuillère en bois, presser le centre de la "pointe" du triangle jusqu'à la base (appuyer fermement sans toutefois toucher le plan de travail!!). Déposer chaque pulla sur la plaque de cuisson garnie de papier sulfurisé en veillant à laisser un espace d'environ 5 cm entre chaque (2 plaques seront nécessaires).

Couvrir et laisser reposer environ 45 min (si vous disposez vos plaques de cuisson dans le four lumière allumée pour la levée, inutile de couvrir).

Préchauffer le four th 6-7 (200°C).

Dorer les pulla à l'oeuf entier battu avec un peu de lait et parsemer de sucre perlé et/ou d'amandes effilées. Enfourner et cuire environ 15 min jusqu'à ce que les pulla soient gonflées et dorées.

Refroidir sur une grille.

vendredi 18 avril 2008

Guimauves (adapté d'une recette de Mercotte)




250g de sucre
80g d'eau
12g de gélatine
90g de blancs d'oeufs
Quelques gouttes d'arôme et de colorant
40g de sucre glace
30g de maïzena


Dans un bol, mélanger le sucre glace et la maïzena. Recouvrez une plaque de papier cuisson, la poudrer du mélange sucre glace/maïzena.
Faites tremper la gélatine dans l'eau froide. Mettez le sucre et l'eau dans une casserole et porter à ébullition. Cuire a 130°.
Montez les blancs au bec d'oiseau avec une pincée de sel. Incorporez le sirop aux blancs en le versant lentement le long des parois du bol du robot. Ajoutez la gélatine essorée.
Laisser tiédir qqs instants sans arrêter le robot et incorporez en fin de parcours l'arôme et le colorant choisi.
Mettre l'appareil dans une poche à douille munie d'une douille lisse de 13 mm et dressez des boudins réguliers. Poudrez du reste du mélange sucre glace/maïzena et laisser sécher a t° ambiante pendant environ 2 heures.


Passez la lame d'un couteau a l'eau chaude et coupez des tronçons en mouillant chaque fois la lame.
Ces guimauves peuvent se conserver une semaine dans une boîte hermétique.



(La meringue sèche très vite; ne faire qu'un parfum à la fois, sinon, l'autre partie sèche dans le bol)

mercredi 16 avril 2008

Crème au roquefort

250 ml de lait chaud
2 jaunes d'oeufs
25g de maïzena
10g beurre salé
80g de roquefort
sel/ poivre

Mélanger les jaunes d'oeufs et la maïzena puis verser le lait chaud peu a peu en remuant. Remettre le tout dans la casserole, ajouter le fromage et le beurre salé et faire épaissir à feu doux quelques minutes. Rectifier l'assaisonnement.
Mettre dans une poche munie d'une douille lisse de 7 mm et remplir des choux.
Servir tiède avec une salade.

lundi 14 avril 2008

Linguines carbonara au chorizo

C'est une recette de Cyril Lignac, qui change des pates alla carbonara classiques. Les proportions sont très copieuses mais c'est tellement bon qu'on n'hésite pas a se resservir


Pour 4 personnes

500g linguines
150g chorizo fort en tranches
1 oignon
2 oeufs entiers+ 1 jaune extra frais
50g de parmesan
3 cs de crème fraîche
1/2 gousse d'ail
Noix de muscade
Persil plat
1 bouillon cube de volaille
Sel/poivre du moulin

Faire cuire les pâtes al dente à l'eau bouillante avec un bouillon cube.

Faire dorer à la poêle le chorizo détaillé en fines lamelles. L'égoutter sur du papier absorbant.
Faire revenir l'oignon émincé dans la même poêle. Réserver dans la poêle avec le chorizo.
Dans un saladier, fouetter les oeufs entiers et le jaune puis ajouter le parmesan râpé, la crème fraîche et l'ail haché.

Râper un peu de noix de muscade au dessus des pâtes égouttées puis ajouter la sauce au parmesan et le mélange chorizo- oignon.

Dresser les linguines dans 4 assiettes décorées de persil plat et de copeaux de parmesan.

samedi 12 avril 2008

Tarte à l'oignon

1 pâte feuilletée
750 g d'oignons
500 ml de crème fraîche épaisse
1 jaune d'oeuf
QS farine
huile d'olive
sel, poivre

Préchauffez votre four à 210°C (thermostat 7).

Déroulez votre pâte et placez la dans le plat à tarte.

Émincez grossièrement les oignons.
Versez un peu d'huile d'olive dans le fond d'une grande casserole et mettre les oignons à cuire à feu très doux (ils ne doivent jamais colorer!!!). Les faire cuire à couvert en remuant régulièrement.

Pendant ce temps vous aurez mis à cuire dans votre four la pâte feuilletée. Ne surtout pas la piquer, il faut la laisser gonfler (donne beaucoup plus de croustillant à votre pâte). Ne pas hésiter à la faire bien brunir. Une fois la pâte brune, sortez la du four et casser le dôme formé à l'aide d'une fourchette (ça vous fait plein de miettes, pas de panique c'est normal...). Laisser à l'air ambiant.

Pendant ce temps vos oignons ont eu le temps de bien cuire. Retirez la casserole du feu, versez la crème fraîche, mélangez et incorporez à votre convenance de la farine tout en remuant. (pour 50 cl de crème fraîche je mets 3-4 cuillères à soupe de farine, suivant la qualité de la crème fraîche). Il ne faut pas que le mélange soit épais. Replacez la casserole sur le feu et mélangez énergiquement jusqu'au premier bouillon. Salez, poivrez (n'hésitez pas à bien saler car à la cuisson la tarte perd en sel).

Laissez refroidir quelque peu puis incorporez le jaune d'oeuf. Goûtez le mélange et ajustez l'assaisonnement. Versez la préparation sur le fond de tarte et faire cuire 20 à 30 min jusqu'à obtenir une belle couleur dorée....

Servir tiède (ne pas servir trop chaud, çà enlève du goût) avec une salade.

jeudi 10 avril 2008

Yaourts

Cela fait plus de 2 ans maintenant que nous n'achetons plus de yaourts dans le commerce, sauf les "yaourts à yaourts". Il n'y a rien de plus simple à faire et tout le monde est ravi de participer au choix du parfum. Personnellement, je les fais désormais au four pour des raisons quantitatives. Ça me permets d'en faire entre 20 et 30 à chaque fois contre 8 en yaourtière. Quant au résultat il est quasiment identique. A vous de faire votre propre choix, car les différences entre les 2 modes de préparation ne sont pas énormes.



Pour environ 10 yaourts:
1 litre de lait entier
1 yaourt du commerce
+/- 1 pot de lait en poudre
4 CS sucre en poudre
QS arôme au choix et/ou confiture

Mélanger le yaourt avec le sucre, le lait en poudre et l'arôme. Ajouter le litre de lait entier progressivement tout en mélangeant pour bien incorporer tous les ingrédients. Pour la confiture vous pouvez, soit la mélanger au reste de la préparation, soit en mettre un peu dans le fond de chaque pot avant de les remplir avec le liquide.
Remplir les pots et les mettre en yaourtière pendant environ 8 h ou sur la plaque du four à 40/45° pendant 1h30 et laisser toute la nuit sans ouvrir la porte du four.
Réfrigérer quelques heures avant dégustation. Ces yaourts se conservent plusieurs jours au frigo et gagnent même en fermeté après 24 heures.

Edit du 7 juillet 2008:
Pour obtenir des yaourts encore plus fermes, faites bouillir le lait et laissez le tiédir avant de l'utiliser. (pour Karine ;))

mardi 8 avril 2008

Pâtes de fruits abricots-passion

Cette recette de pâte de fruits absolument délicieuse est extraite du livre PH10 de Pierre Hermé.

300g de purée d'abricot
250g de pulpe de fruits de la passion
600g de sucre cristal
140g de glucose
10g jus de citron
12g de pectine jaune

Sucre cristal pour l'enrobage

Mélanger 60g de sucre cristal avec la pectine.
Faites chauffer la purée d'abricot et la pulpe de fruits de la passion à 40°C, ajoutez le mélange sucre pectine puis portez à ébullition.
Ajoutez le reste de sucre et le glucose et faites cuire à 107°.
Incorporez le jus de citron sans cesser de mélanger. Remplir immédiatement les empreintes silicone et laisser refroidir a température ambiante toute la nuit.

Le lendemain démoulez ou découpez et roulez dans le sucre. Stockez dans une boite hermétique à température ambiante.

dimanche 6 avril 2008

Crème de mascarpone aux deux saumons et au wasabi (d'après Mercotte)

Encore une recette de Mercotte, mais qu'est ce que vous voulez quand on aime....


100g de mascarpone
75g de crème fleurette montée en chantilly
1 noix de wasabi
1 CS de jus de citron vert
1/2 botte de ciboulette ciselée
100 g de saumon fumé
100g de saumon cru
Sel/ Poivre
Tabasco

Mélanger le mascarpone et la chantilly.
Ajouter le wasabi, la ciboulette, le jus de citron vert, et le saumon fumé taillé en fine brunoise.
Assaisonner.

Couper le saumon cru en fines lamelles.
Dresser des quenelles de farces au wasabi sur des cuillères, recouvrez d'une lamelle de saumon cru. Décorez avec une tige de ciboulette.

Pour un peu plus de tenue, on peut faire fondre 1/4 de feuille de gélatine ramollie dans le jus de citron chaud et l'ajouter au mascarpone avant d'y incorporer la chantilly.

samedi 5 avril 2008

Sorbet à la fraise d'après Mercotte

500 à 600g de fraises
1 jus de citron
1 jus d'orange
160g de sucre glace

Fondre le sucre dans les jus, ajouter les fraises et passer au mixer. Mélanger. Turbiner.

Même façon de procéder pour les framboises, à passer au chinois avant de turbiner.

Utiliser 600g de fraises pour un sorbet moins sucré.

mercredi 2 avril 2008

Cake façon Flammenküche de Sophie

3 oeufs
150g de farine
1 sachet de levure
10 cl d'huile de tournesol
12.5cl de lait entier
100g de gruyère râpé
100g d'oignons
200g de lardons fumés
1 noisette de beurre demi sel
1 CS d'huile de tournesol
1 CS de crème épaisse
Sel/ Poivre

Préchauffer le four à 180°
Émincer les oignons, les faire revenir avec la noisette de beurre et la cuillère d'huile. Saler et poivrer. Lorsqu'ils blondissent, ajouter les lardons et les faire légèrement rissoler. Retirer du feu et ajouter la crème.
Dans un saladier mélanger les oeufs, la farine et la levure. Incorporer peu à peu l'huile et le lait chaud. ajouter le gruyère râpé et remuer.
Incorporer le mélange oignons/ lardons/ crème.
Verser le tout dans un moule a cake et enfourner pendant environ 45 minutes.

lundi 31 mars 2008

Cake salé (recette de base)

3 oeufs
150 g de farine
1 sachet de levure chimique
100 ml d'huile
125 ml lait
100 g de gruyère rapé
Garniture au choix (jambon, thon, olive, courgettes...)

Préchauffer le four à 180°.
Mélanger les ingrédients dans l'ordre à l'aide du batteur ou dans un grand bol. Ajouter la garniture.
Verser dans un moule a cake.
Enfourner pendant environ 45 minutes.
Déguster tiède ou froid accompagné d'une salade.

dimanche 23 mars 2008

Pain italien

Ce pain est un des premiers que j'ai réalisé. J'avoue que le résultat m'a encouragé a poursuivre... Il se prête très bien aux tartines apéritives ainsi qu'à la préparation de nombreuses spécialités auxquelles il donne une saveur ensoleillée.





Pour 2 gros pains ou 1 gros pain et 6 individuels:

1 kg de farine T55
20g de levure sèche (ou 30g fraîche)
20g de sel
1.5 cs de romarin séché (ou à défaut d'herbes de provence)
60 g d'huile d'olive
230 g eau légèrement tiède
270 g de lait entier
QSP fleur de sel

Mélangez la levure avec l'eau tiède et laissez poser pendant une quinzaine de minutes.

Dans le bol du KA, mélangez la farine avec le sel et le romarin.

Verser progressivement l'eau (et la levure), l'huile et le lait et mélangez pour incorporer toute la farine. Pétrir pendant environ 12 minutes. La pâte doit être lisse, homogène et de petites bulles doivent apparaître en surface.
Dès qu'elle est souple, non collante et élastique, mettez la dans un saladier légèrement huilé,
couvrez avec du film alimentaire et laissez lever pendant environ 1h30 (la pâte doit doubler de volume.
Transvasez la sur le plan de travail légèrement fariné sans la retravailler.

Divisez la en 2 morceaux de même poids (2 pâtons d'environ 750 g chacun, ou une miche de 750g et 6 pains individuels d'environ 120g chacun) et façonnez en boule régulière.
Déposez les pâtons sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé, couvrez avec un linge propre et laissez lever 1 heure.

Préchauffez le four a 230° en déposant un récipient rempli d'eau sur la sole du four.

Juste avant d'enfourner, inciser la surface des pains en donnant la forme d'une croix et déposer dans les incisions des grains de fleur de sel (ou de gros sel).

Cuire pendant 10 minutes à 230°. Baissez à 200° et continuez 10 minutes pour les petits pains et 20minutes pour les gros.

Refroidir sur une grille

mercredi 19 mars 2008

Cheese naans



Pour 4 grands naans:


400 g de farine T55
1 CC de levure sèche de boulanger
1CC de sel fin
1 yaourt nature
130 ml de lait tiède
3 CS de ghee (ou beurre fondu refroidi)

8 portions de fromage type vache qui rit

Mélangez tous les ingrédients (sauf le fromage) afin d'obtenir une pâte lisse et souple. Mettez la dans un saladier recouvert d'un torchon et laissez lever à l'abri des courants d'air pendant 1h30. Le pâton doit doubler de volume.

A la fin de ce temps, farinez le plan de travail et dégazer doucement la pâte. Étalez la sans la retravailler, faites 4 pâtons de même poids et recouvrez les d'un linge.

Aplatissez un des pâtons en forme ronde/ovale, étalez (très délicatement pour ne pas trouer la pâte) sur une moitié 2 portions de vache qui rit. Rabattez la seconde moitié sur le fromage et étalez (toujours doucement)à nouveau le pâton pour obtenir une galette assez fine.
Faites de même avec les autres pâtons. Déposez les au fur et a mesure sur une plaque recouverte de papier cuisson et mettez les au réfrigérateur jusqu'au moment de les cuire.

Faites chauffer une poêle anti adhésive sans matière grasse et y faire cuire vos naans 3 à 4 minutes de chaque coté a feux doux/moyen.

Servir tiède a l'apéritif ou au repas avec une salade bien relevée.

samedi 15 mars 2008

Petits pains suédois

900g de farine T55
100g de farine complète T110
3cc levure sèche
20g sel
30g sucre en poudre
50g beurre mou
100g de blé broyé
600g d'eau tiède

Dans le bol du KA, mélanger les farines, le blé broyé, la levure, le sel et le sucre.
Verser l'eau et le beurre ramolli coupé en petits morceaux. Commencer a mélanger en incorporant la farine au fur et a mesure jusqu'à formation d'une boule.
Pétrir environ 10 minutes jusqu'à ce qu'elle soit souple, élastique et non collante.
Couvrir et laisser lever pendant 45 minutes.

Dégazer la pâte, et la diviser 40 morceaux de même poids (environ 45g) et former des boules et laisser détendre 15 min sous un torchon.
Façonner chaque morceau en navette ou en rond et déposer au fur et a mesure sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en laissant un espace de 5 cm entre chaque pâton. Couvrir avec un linge propre et laisser lever 1h30.

Préchauffer le four a 220° en plaçant un récipient plein d'eau pour créer une atmosphère humide.
Enfourner les pains pendant 15 minutes, jusqu'à ce qu'ils deviennent dorés.
Refroidir les pains sur une grille au moins 1 heure.

Préchauffer le four à 200°.

Couper les petits pains refroidis dans le sens de la longueur, les déposer face coupée dessus sur la plaque de cuisson et mettre a griller dans le four en surveillant la coloration: ils doivent prendre une couleur orangée avec les bords brun clair. Éteindre le four, entrouvrir la porte et laisser refroidir les pains dans le four.

Ces petits pains se conservent plusieurs jours dans une boite hermétique.

lundi 10 mars 2008

Cake au thon et à la tomate

1 boite moyenne de concentré de tomate
2 boites moyennes de thon au naturel
100g de farine
75g de gruyère râpé
3 oeufs
80 ml d'huile
150 ml de lait
1 sachet de levure chimique
Sel/ poivre

Préchauffer le four à 210°
Dans un saladier , mélanger les oeufs, la farine, le fromage râpé, l'huile, le lait et la levure.
Incorporer ensuite le thon et le concentré de tomate.
Verser dans un moule à cake et enfourner pendant 40 minutes.

Déguster tiède ou froid accompagné d'une salade.

vendredi 7 mars 2008

Gratin de fruits de mer au cognac

Pour 6 personnes

1 sachet de fruits de mer surgelés
2 échalotes hachées
10 cl de vin blanc sec
250g de riz
80g de beurre
50g de farine
20 cl de crème fraîche
100g gruyère râpe
1cs cognac
Sel, poivre

Dans une sauteuse; mettre les fruits de mer, 10cl de vin blanc, 2 échalotes émincées, du sel et du poivre. Laisser mijoter jusqu'à ce que tous les fruits de mer soient cuits.

Dans une seconde casserole faire cuire le riz selon votre habitude.

Dans une troisième casserole faites blondir le beurre et la farine et incorporer peu à peu, le jus de cuisson filtré des fruits de mer. Mélanger bien afin d'obtenir une sauce homogène.
Lorsque la sauce est bien liée, ajouter la crème et le cognac. Mélanger et prolonger la cuisson pendant quelques minutes. Ajouter les fruits de mer à cette sauce.

Dans un plat a gratin beurré, faire un lit avec le riz. recouvrir avec les fruits de mer et le gruyère râpé.
Poser quelques noisettes de beurre et passer sous le grill jusqu'à ce que le gratin soit bien doré.